Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint Alphonse de Liguori : un hérétique ne peut pas être pape

Publié le par c.m

http://www.magnificat.ca/cal/gifs/0802.jpg Tout comme les Papes, Pères et docteurs de l'Eglise, Saint Alphonse de Liguori (grand docteur) enseigne qu'un hérétique ne peut pas être pape :

« Si jamais le pape, comme personne privée, tombait dans l'hérésie, il serait à l'instant déchu du pontificat ;  car, comme il serait alors hors de l'Eglise, l'Eglise de­vrait non pas le déposer, puisque personne n'a d'autorité sur le pape, mais le déclarer (déjà) déchu du pontificat.»

(Oeuvres complètes T. IX p. 232)


« Il est hors de doute que si un pape était hérétique déclaré, comme le serait celui qui définirait publiquement une doctrine opposée à la loi divine,  il pourrait, non pas être déposé par un concile, mais être déclaré déchu du pontificat en sa qualité d'hérétique.»

(Oeuvres complètes T. IX p. 262).

Saint Robert Bellarmin : un non-catholique ne peut pas être pape

Joyeux et Saint Noël !

Publié le par clément

http://recettes.romandie.com/get/5508/naissance_de_jesus.jpg
Les catholiques sont en fête ! Voici qu'il y a environ 2000 ans naissait Jésus qui vint fonder et instituer l'Eglise catholique ! 

Publié dans Divers

Ratzinger défend "le libéralisme catholique" : contradiction et hérésie flagrantes !

Publié le par rémy

Benoît XVI a écrit une lettre au philosophe et sénateur italien Marcello Pera pour le remercier de la contribution apportée par son dernier livre, où est censé montrer que "la base du libéralisme se trouve dans la relation de la personne avec Dieu. " [sic !]

L'ouvrage, intitulé « Perché dobbiamo dirci cristiani. Il liberalismo, l'Europa, l'etica » (« Pourquoi devons-nous nous dire chrétiens. Le libéralisme, l'Europe, l'éthique »), contenant le message de l'usurpateur Ratzinger, a été présenté jeudi à Rome.

Après avoir reconnu que la lecture de ce livre était « passionnante », le l'abbé Ratzinger a souligné qu'il partageait les observations qui y sont faites, notamment « l'analyse sur l'essence du libéralisme à partir de ses fondements » qui montre qu'« à l'essence du libéralisme appartient son enracinement dans l'image chrétienne de Dieu : sa relation avec Dieu dont l'homme est l'image et dont nous avons reçu le don de la liberté ». [sic !]

L'abbé Ratzinger trouve également « très significative » l'analyse de Marcello Pera sur « les concepts liés aux dialogues interreligieux et interculturel ».  L'apostat Ratzinger prêche une fois de plus l'apostasie. En effet, dire que le libéralisme.
Source de l'information:
http://www.zenit.org/article-19557?l=french

> Encore une fois, en plus de la pratiquer au quotidien Ratzinger vient contredire l'enseignement de 2000 ans d'Eglise catholique.

Voici comment Mgr Delassus définit le libéralisme :

« Le libéralisme n’est pas une hérésie ordinaire, c’est l’hérésie propre, personnelle de Satan, puisqu’elle consiste, pour la créature, à usurper à son profit l’indépendance et la souveraineté qui n’appartiennent qu’à Dieu, de toute éternité, et dans l’ordre des temps à Notre Seigneur Jésus-Christ. (…) On voit par là en quoi le libéralisme moderne diffère de tout ce qui l’a précédé en fait de révolte et de péché. C’est le péché lui-même, le dernier terme et le plus haut degré du péché. Le libéralisme appelle “l’homme de péché”, il prépare les voies à l’Antéchrist. » (La Conjuration antichrétienne, 1910) "Suivre le courant", c'est à quoi se résument ces fameuses inventions et ces grandes fiertés du Libéralisme catholique."


 "Le libéralisme "catholique" n'est autre chose, en effet, que l'esprit révolutionnaire cherchant à s'introduire dans l'Eglise elle-même". (L'américanisme et la conjuration antichrétienne, Société de Saint-Augustin, Desclée De Brouwer et Cie, Paris 1899, p. 223)


 Le libéralisme, à tous ses degrés et sous toutes ses formes, a été formellement condamné ; si bien que, en outre des motifs de malice intrinsèque qui le rendent mauvais et criminel, il a contre lui, pour tout catholique fidèle, la suprême et définitive déclaration de l'Église qui l'a jugé tel et comme tel l'a anathématisé.  Lors de la fameuse Déclaration des droits de l'homme, qui contient en germe toutes les folies du moderne libéralisme,  le pape Pie VI, éclairé par le Saint-Esprit réprouva fermement ces erreurs. Plus tard, en 1832, Grégoire XVI publia son encyclique Mirari vos qui est la condamnation explicite du libéralisme. Bien sûr, le pape Pie IX fut un des plus célèbres pourfendeurs du libéralisme. Il le qualifiait comme une "idée absolument fausse du gouvernement social", "un délire", "une liberté de perdition" et le "fléau du siècle".

Pie_IX[1].jpg Le 18 juin 1871, Pie IX, répondant à une députation de catholiques français, leur parla ainsi :

« L'athéisme dans les lois, l'indifférence en matière de religion et les maximes pernicieuses, appelées catholiques-libérales, sont, oui, elles sont véritablement la cause de la ruine des États ; elles l'ont été de la perte de la France. Croyez-moi, le mal que je vous dénonce est plus terrible que la Révolution, plus terrible même que la Commune. J'ai toujours condamné le catholicisme-libéral et je le condamnerai encore quarante fois si c'est nécessaire ».


 Dans le Bref du 6 mars 1873 adressé au président et aux membres du cercle de Saint-Ambroise de Milan, le souverain pontife s'exprime ainsi :

« Il ne manque pas de gens qui prétendent former une alliance entre la lumière et les ténèbres, et associer la justice avec l'iniquité à la faveur de ces doctrines appelées catholiques-libérales qui, basées sur de très pernicieux principes, se montrent favorables aux intrusions de la puissance séculière dans les affaires spirituelles, inclinent leurs partisans à estimer, ou, tout au moins, à tolérer des lois iniques, comme s'il n'était pas écrit que nul ne peut servir deux maîtres. Ceux qui agissent ainsi, sont en tous points plus dangereux et plus funestes que les ennemis déclarés, non seulement parce que, sans qu'on les en avertisse, peut-être même sans qu'ils s'en rendent bien compte, ils secondent les projets des méchants, mais encore parce que, en se renfermant dans certaines limites, ils se produisent avec quelques apparences de probité et de saine doctrine, qui hallucinent les amis imprudents de la conciliation et séduisent les personnes honorables qui auraient combattu l'erreur déclarée ».


 Les condamnations de Pie IX contre ce "fléau" sont très nombreuses que ce soit dans des écrits ou dans des audiences. Ce Souverain Pontife comprit très bien le danger de "cette calamité ". Il rédigea alors un document officiel, public, solennel, d'un caractère général, universellement promulgué, et par conséquent définitif : le Syllabus du 8 décembre 1864. Même si le libéralisme n'est nommé que dans une seule de ces propositions, il est certain que la plupart des erreurs mises là au pilori sont des erreurs libérales qu'englobent le libéralisme tel qu'on l'appelle aujourd'hui :

Condamnation

-de la liberté des cultes (propositions 15e, 77 e et 78 e) ;

- du placet gouvernemental (propositions 20e et 28e) ;

- de la désamortisation (propositions 16e et 27e) ;

- de la suprématie absolue de l'État (proposition 39e) ;

- du laïcisme dans l'enseignement public (propositions 45e, 47e et 48e) ;

- de la séparation de l'Église et de l'État (proposition 15e) ;

- du droit absolu de légiférer sans Dieu (proposition 56e) ;

- du principe de non-intervention (proposition 63e) ;

- du mariage civil (propositions 73e et autres) ;

- de la liberté de la presse (proposition 79e) ;

- du suffrage universel comme source d'autorité (proposition 60e) ;

- enfin du nom même de libéralisme (proposition 80e).


 A cette lecture, on constate que toutes ces hérésies, en plus du modernisme, "l'égoût collecteur de toutes les hérésies" (Saint Pie X),

 Oui,  sont aujourd'hui enseignées et pratiquées par l'Eglise dite "catholique" !!
le LIBERALISME, QUELQU'IL SOIT ET DES SA BASE, EST UN GRAVE PECHE ! Ratzinger en défendant ce mythe de "libéralisme chrétien" associe les ténèbres et la lumière, chose impossible !

  Pour en savoir plus : lisez les écrits de Mgr de Ségur et de Mgr Delassus sur le libéralisme !


Ratzinger devrait aller rendre visite aux déicides talmudiques en Israël

Publié le par rémy

 Selon plusieurs sources [le Monde, le Figaro],Ratzinger aurait accepté l’invitation de l’Etat israélien et devrait effectuer cette visite officielle lors de la deuxième semaine de mai 2009. Il sera le troisième chef de la secte Vatican II à voyager en Terre Sainte, après Paul VI, en janvier 1964, et Jean-Paul II, en mars 2000. Il devrait se rendre à Bethléem et à Jérusalem.

 Benoît XVI connaît déjà Israël où il s’est rendu à plusieurs reprises avant d’être élu. Il est fasciné par ce pays et par la
l'apostat
langue hébreu, qu’il a apprise en cachette, pendant la seconde guerre mondiale, rapporte le Figaro.

Il admire le Talmud [Judaïsme: Ratzinger-Benoît XVI poursuit sont apostasie et cite le Talmud !] , dont il estime qu’il n’est « pas seulement une interprétation pertinente pour quelques spécialistes », mais qu’il « peut éclairer tous les chrétiens, rappelle le quotidien. Tout professeur devrait connaître assez le judaïsme pour en donner une présentation assez documentée.»

Encore une fois,
Ratzinger contredit d'une façon évidente l'enseignement catholique. En effet, le Talmud, livre écrit par des rabbins, base de leur religion anti-chrétienne, contient des abominations (lire ci-dessous). Ce n'est pas pour rien que de nombreux papes ont condamné le Talmud. Parmi eux, nous pouvons citer  les papes Grégoire XIII et Clément VIII
 Qui a dit :
"Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants!" (Matt 27/25) ? Qui a diffamé Jésus-Christ ? Qui proclamait des propos haineux contre le Messie venu pour sauver les hommes ? Qui a condamné à mort le Fils de Dieu ? Les rabbins ! Il suffit de relire les Evangiles pour se convaincre de ces faits historiques !

  Comment peut-on soutenir que Ratzinger-Benoît XVI est le Vicaire du Christ ? Il avoue lui-même qu'il admire le Talmud ! Voici en partie ce que l'on peut trouver dans le Talmud :


Le taux de naissance des Non juifs doit être diminué matériellement. Talmud, Zohar II, 64b  

- Les juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.Talmud, Schabbouth Hag. 6d

-
 Si un juif a la possibilité de tromper un non-juif, il peut le faire. Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah

-  Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c’est pour tromper ou faire condamner un Non-juif.
Talmud, Babha Kama 113a

- Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les non-juifs que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins. Talmud, Orach Chaiim 57, 6a

- On peut prétendre se réjouir avec les Non-juifs pendant leurs fêtes, si cela permet de cacher notre haine.
Talmud, Iore Dea 148, 12 H

- Il est interdit de faire un présent à un Non-juif, cela encourage l’amitié. Talmud, Iore Dea 151, 11


- Un juif n’est pas obligé de payer le salaire redevable à un non-juif.
Talmud, Sanhedrin 57a

- Les juifs doivent en permanence tenter de tromper les Non-juifs
Talmud, Zohar I, 

- La captivité des juifs prendra fin lorsque les princes Non-juifs seront morts. Talmud
160aZohar II, 19a

Nouvelle apostasie de Ratzinger-Benoît XVI contre Notre-Seigneur

Publié le par rémy

 

"Paul ne désire pas abroger la Loi mosaïque", apostasie Benoît XVI

 

 L’apostasie ne cesse de s’étendre au Vatican avec de moins en moins de retenue.

 

L'abbé apostat Ratzinger-Benoît XVI a proclamé publiquement le 19 novembre 2008 que :

 

« Paul ne désire pas abroger la Loi mosaïque car elle vient de Dieu et constitue l'identité d'Israël ». 

 

Cet enseignement de Ratzinger-Benoît XVI est contraire à celui de Saint Paul, il n’est que de reprendre l’épître aux Hébreux.

 

Cette nouvelle étape dans l’apostasie de l’abbé Ratzinger-Benoît XVI fait écho à ses multiples apostasies formelles et publiques de l’Unique et Éternelle Messianité[1] de Notre Seigneur Jésus Christ que cet apostat ne cesse - à la suite de son prédécesseur l’évêque apostat Wojtyla-JPII depuis 1986 - de réitérer au sortir de chacune de ses visites publiques répétées aux synagogues au cours de ses voyages de par le monde.

 

Rappelons à cet égard1 les :

 

APOSTASIES FORMELLES ET PUBLIQUES depuis 1986

 

http://www.virgo-maria.org/articles/2008/VM-2008-10-04-A-00-Benoit_XVI-et_les_Juifs.pdf

 

  Tout catholique assistant à la Sainte Messe Catholique, peut lire en toutes lettres dans son Missel les paroles sacrées prononcées par le prêtre catholique au Canon qui opèrent le miracle de la transsubstantiation du pain et du vin en Corps et Sang matériels mêmes de Notre Seigneur Jésus-Christ - ainsi que l’enseigne la FOI et la Doctrine immémoriale, immuable, et infaillible de la Sainte Église – lesquelles sont pour ce qui concerne le vin transsubstantié en Sang :

 

 

Simili modo, postquam cenatum est,
accipiens et hunc praeclarum Calicem in sanctas ac venerabilem manus suas :
item Tibi gratias agens, benedixit deditque discipulis suis, dicens :

Accipite, et bibite ex eo omnes.

HIC EST ENIM CALIX SANGUINIS MEI,

NOVI ET AETERNI TESTAMENTI :

MYTERIUM FIDEI :

QUI PRO VOBIS ET PRO MULTIS EFFUNDETUR

IN REMISSIONEM PECCATORUM.

 

C'est-à-dire :

 

Prenez et buvez-en tous,

CAR CECI EST LE CALICE DE MON SANG,

LE SANG DE L’ALLIANCE NOUVELLE ET ÉTERNELLE :

LE MYSTÈRE DE LA FOI :

QUI SERA VERSÉ POUR VOUS ET POUR UNE MULTITUDE

EN RÉMISSION DES PÉCHÉS.

 

 

Ainsi l’Alliance Nouvelle et Éternelle scellée dans le sang même de Notre Seigneur Jésus-Christ est-elle proclamée publiquement et solennellement devant tous les fidèles catholiques lors de l’acte suprême de la Foi et de la liturgie catholique : la consécration et la transsubstantiation des saintes espèces – en particulier celle du Sang -  au cours de chaque messe catholique.

 

  C’est pour perpétuer le renouvellement permanent de ce sacrifice de Son Corps et de Son Sang pour la rémission des péchés, désormais à jamais substitué par le Verbe incarné Lui-même aux sacrifices d’animaux réalisés selon le sacerdoce d’Aaron de l’Ancienne Alliance dans le temple par le clergé du temple de Jérusalem - comme nous l’enseigne explicitement l’apôtre saint Paul dans son Épître aux Hébreux – que Notre Seigneur Jésus-Christ – le Verbe de Dieu incarné - a institué le soir du Jeudi-Saint Son propre sacrifice selon l’Ordre et le Sacerdoce de Melchisédech de la Nouvelle et Éternelle Alliance.

 

  Et c’est parce que Caïphe et le Sanhédrin des prêtres du temple, Lévites et Cohanims, rejetaient absolument cette prétention qu’ils Le condamnèrent à mort le lendemain pour « blasphème, imposture et sorcellerie ».

Or Anne, Caïphe et les Cohanims et Lévites du Temple constituaient bien alors le seul clergé légitime selon l’ordre du sacerdoce d’Aaron du peuple de l’alliance de la promesse (l’Ancienne Alliance) que Dieu lui-même avait scellée avec Abraham, et avec ses descendants, en lui promettant que de sa descendance il susciterait le régulateur universel, le Messie.

 

Et, Dieu accomplit en perfection sa promesse faite à Abraham – la promesse qui constitue l’Ancienne Alliance avec le peuple élu - en réalisant l’Incarnation de son Verbe filial dans le sein virginal de la Très Sainte Vierge Marie, la descendante de ce dernier.

 

  Dieu avait donc accompli pleinement et parfaitement l’objet même de l’Ancienne Alliance dès la conception virginale puis la naissance à Bethléem de Notre Seigneur Jésus-Christ, le seul, l’unique et véritable Messie promis d’Israël.

 

 

 

L’Ancienne Alliance (alliance de la promesse) n’était donc
ni révoquée, ni abolie, mais

pleinement accomplie
par l’Incarnation virginale du Verbe de Dieu
.

 

  Et c’est bien parce que les chefs religieux alors légitimes du peuple élu ont refusé - à l’opposé du fiat de la Très Sainte Vierge Marie – de reconnaître le Messie accomplissant la promesse de Dieu faite a Abraham et réalisant ainsi l’Alliance de Dieu avec le peuple élu, sa descendance, que Notre Seigneur lui a substitué Lui-même le soir du Jeudi-Saint la Nouvelle et Éternelle Alliance scellée dans Son sang, et par Son sacrifice nouveau du Sacerdoce selon l’Ordre de Melchisedech, supplantant à jamais les sacrifices d’animaux du temple selon l’Ordre du sacerdoce d’Aaron.

  Il résulte de ce qui précède et de ce qui exprime le cœur même de la foi catholique, que prétendre – comme l’affirment aujourd’hui tant de renégats catholiques qu’ils soient simples fidèles, clercs, religieux ou prêtres, évêques, cardinaux ou papes, ou prétendus tels - que :

 

« Parce que les dons de Dieu sont sans repentance », nous devrions reconnaître que « perdurerait encore aujourd’hui l’Ancienne Alliance de Dieu avec Israël »,

 

constitue pour tout chrétien un abominable sophisme, un blasphème, et en réalité une apostasie formelle.

 

  Ou mieux encore, comme l’ont proclamé publiquement depuis 1986 l’évêque apostat Karol Wojtyla-JPII et l’abbé apostat Joseph Ratzinger-Benoît XVI, prétendre qu’

 

«Il ne déplaît pas à Dieu que les juifs talmudistes attendent toujours le messie que Dieu leur a promis dans son Alliance avec Abraham et sa postérité »

 

constitue pour tout chrétien une déclaration publique d’apostasie de Notre Seigneur Jésus-Christ, seul et unique Messie universel et éternel.


 

 

Dans les faits, tout chrétien, qu’il soit laïc ou clerc, qu’il soit prêtre, religieux, évêque ou pape,
ou prétendu tel, qui prétend publiquement qu
e

« l
Ancienne Alliance de Dieu avec le peuple élu (ancienne alliance de la promesse du messie
faite à Abraham)
perdure encore aujourd’hui
 »,

accomplit ni plus ni moins qu’une
proclamation publique de son apostasie

de Notre Seigneur Jésus-Christ en niant formellement qu’Il soit le véritable Messie
promis par Dieu dans son alliance avec Abraham et sa postérité,

et en
proclamant donc
avec Anne, Caïphe et le Sanhédrin des prêtres du temple

que
Jésus de Nazareth n’était bien qu’« un imposteur et un blasphémateur »,
c’est-a-dire
en souscrivant donc pleinement et publiquement
aux
motifs de sa condamnation a mort.

 

  C’est ce que n’ont cessé et ne cessent de proclamer publiquement depuis 1986 l’évêque apostat Karol Wojtyla-JPII, l’abbé apostat Joseph Ratzinger-Benoît XVI, ainsi que leurs hiérarchies conciliaires « cardinaux », « évêques », « prêtres » ou religieux, ou prétendus tels, ainsi que nombre de pauvres laïcs qu’ils ont dévoyés dans cette voie de damnation.

 

Source : Virgo-Maria - Zenit.org

Le Vatican encense la musique antichrist des Beatles !

Publié le par clovis

Alors chacun sait la nocivité (messages subliminaux, violence, vulgarité...) de la "musique" luciférienne des Beatles, le Vatican salue l'héritage musical des Beatles et pardonne à John Lennon sa "fanfaronnade". 

http://accel6.mettre-put-idata.over-blog.com/0/09/02/22/guerre-de-satan.jpg
Livre à lire de toute urgence !

  "L'Osservatore Romano", organe officiel du Vatican, a une nouvelle fois salué l'héritage musical des Beatles, pardonnant au passage la "fanfaronnade" de John Lennon, qui avait osé affirmer que les Fab Four étaient plus célèbres que Jésus-Christ.

Dans son édition de samedi, le journal rappelle que ces propos, publiés en 1966 dans la presse londonnienne, avaient suscité une "profonde indignation", surtout aux Etats-Unis. Il les impute cependant à l'inexpérience d'un "jeune Anglais de la classe ouvrière confronté à un succès inattendu".

"L'Osservatore Romano", tout comme Radio Vatican, avait déjà marqué vendredi le 40e anniversaire de la sortie de l'"album blanc" des Beatles, saluant au passage l'extraordinaire créativité du groupe anglais, qu'il comparait aux chansons "standardisées et stéréotypées" de la scène pop-rock actuelle.

Source : Nouvelobs

Petit rappel :
http://s3.amazonaws.com/images.nachofoto.com/b-lennon-satan-A49869930187d.jpeg
" Je sais que les Beatles connaîtront le succès comme aucun groupe ne l’a encore connu.

Je le sais très bien, car pour ce succès, j’ai vendu mon âme au diable .

John Lennon à R. Coleman (en 1962)

(Coleman, Ray, Lennon p.256)

 

 " Le christianisme est appelé à disparaître, il va diminuer jusqu'à s'évanouir.

Je ne tiens pas à en discuter. J'ai raison et l'avenir le prouvera.

Nous sommes plus populaires que Jésus-Christ à présent.

J'ignore qui des deux disparaîtra le premier,

le Rock'N'Roll ou le Christianisme ".

John Lennon (San Francisco Chronicle, 13 Avril 1966, p.26))

 


Ils sont complètement antichrists.

Je veux dire que moi aussi je suis antichrist

mais eux le sont tellement qu'ils me choquent "

Derek Tylor (agent de presse des Beatles)

(Saturday Evening Post, 08/08/1964)

"Parfois je croyais que c'était Satan lui-même "
George Martin, Producteur des Beatles

 

"Jésus, un bâtard d'Espagnol catholique fasciste graisseux, mangeur d'aïl, petit puant et jaune,"[que Dieu ait pitié de cet homme !]

John Lennon, A Spaniard in the Works, p.14)

 

Les centres de messe non una cum

Publié le par Clément LECUYER

 

 Mise à jour le 09.10.2020

Pour consulter la liste des centres de messes traditionnelles dites non una cum (c'est à dire que les prêtres ne citent pas le nom de  François I° puisque ce dernier est hérétique public et n'est pas un vrai Pape) en France, se rapporter à ce site régulièrement mis à jour : http://oblatio-munda.over-blog.com/

> Il est préférable de se renseigner avant grâce aux coordonnées données, certaines horaires et adresses pouvant évoluer.

> Nouveautés :

- Nouvelle adresse au Mans :

Messes les dimanches au Mans, près de l'hôpital, accessible par le tramway. Adresse privée : Information à info@sodalitium.eu ou au 00390161839335

- Nouvelle adresse à Chambéry : 
Association Saint Pie V
37, rue Jean Jaures
73000 Chambéry
Tel : 04 74 92 85 24
mail : contact@saint-pie-v-chambery.fr
Site internet : https://www.saint-pie-v-chambery.fr

> En Bretagne :
 

CÔTES D'ARMOR (22) 

Chapelle saint Antoine
Messe le dimanche à 10h00 par M. l'abbé Xavier Grossin.
22390 BOURBRIAC
Adresse privée. Pour l'obtenir, contactez l'administrateur ou le 02 96 43 47 91


ILLE-ET-VILAINE (35)

Chapelle Saint Pie V
14 rue du Pré du bois - 35000 RENNES
M. l’Abbé Gilles Roger Tél. : 06 22 82 01 35

Messes le dimanche à 8h00, 10h00 et, sauf exceptions, 18h45 . Pour toute information : http://www.chapelle-saint-pie-v.fr/

Chapelle Saint Maurice
35360 MONTAUBAN-DE-BRETAGNE
Tél. : 02 40 29 32 39

Messe le 2ème, 4ème et 5ème dimanche du mois à 18 h  par M. l'abbé Philippe Guépin

LOIRE-ATLANTIQUE (44)

Chapelle Saint Etienne de la Compagnie de Jésus et de Marie (Père Rigoberto)
Rue de la Poste - 44170 ABBARETZ
Tél. : 02.40.87.04.10 / 06.16.32.48.73

Messes en semaine. Messe chantée le dimanche à 10h30

Chapelle du Christ-Roi
88 rue d’Allonville - 44000 NANTES
Tél. : 02.40.29.32.39.
Messe le dimanche à 10H00

Chapelle Notre-Dame des Dons (XI et XV siècles)
16 rue des Dons - 44119 TREILLIERES

Tél. : 02.40.29.32.39.
Messe le dimanche à 8H00. Chapelet et Vêpres à 16H15.

[téléphoner avant pour être certain des horaires de messe qui peuvent varier]

Chapelle Sainte Anne (XVII siècle)
La Sauldraye - 44500 LA BAULE-ESCOUBLAC

Tél. : 02.40.29.32.39.
Messe le 1er et 3eme dimanche du mois à 18H00

 

La réforme liturgique de Paul VI est nulle, vaine et invalide !

Publié le par Clément

 

  http://eucharistiemisericor.free.fr/images/120907_card_hoyos_big.jpghttp://assembleepleniere.cef.fr/images/MesseLourdes.jpg


CLIQUEZ SUR LES LIENS :


1. Plus de 50 concordances entre la REFORME PROTESTANTE DE 1549 ET DE LA REFORME DE LA SECTE VATICAN II  par le R.P BARBARA

2. [suite] Concordances entre la REFORME PROTESTANTE DE 1549 et de la REFORME DE LA SECTE VATICAN II

 

> Lire le dossier du R.P BARBARA en fichier PDF ICI

 

3.  Les protestants fêtent la nouvelle "Messe" conciliaire...

4.
Conséquences : rites de Vatican II absolument VAINS et entièrement NULS

(encycliques des papes Paul IV et Léon XIII)


5.  Bref Examen Critique du Nouvel "Ordo Missae"



> Aveu du Cardinal Bugnini :  "Nous devons dépouiller nos prières Catholiques et la Liturgie Catholique de tout ce qui pourrait représenter l'ombre d'une pierre d'achoppement pour nos frères séparés, c'est-à-dire pour les Protestants." (Osservatore Romano du 15 mars 1965)

 

 

>  St. Pie V :   "Les adaptations radicales de la liturgie sont condamnées." (Bulle Quo primum du 14 juillet 1570)

 

> Pie VI :  "Le rituel de la Messe devrait être simplifié : c’est une hérésie !"  (Enchiridion Symbolorum 1533)


> St. Pie X :  "L’Église ne peut toucher à la substance des sacrements." (Lettre Ex quo no no )  

               

> R.P. CARMEL : "Il ne sert à rien de nous voiler la face. Les messes deviennent douteuses ou invalides selon le rythme d'une progression implacable... Les messes indignes, les messes douteuses, les mêmes invalides se multiplient et continueront de se multiplier (Si tu savais le don de Dieu Tome 2)"


 

   Pour plus d'informations sur l'invalidité de la réforme liturgique de Paul VI, se rendre sur le site de Rore-sactifica  

 


<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 > >>