Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lettre ouverte de M. l'abbé Guépin à M. l'abbé de la Rocque

Publié le par Clément

http://www.ouest-france.fr/of-photos/2003/01/06/na10a_20030105_px_470_.jpg Monsieur l'abbé GUEPIN, prêtre non una cum Ratzinger (Nantes), vient d'écrire une lettre ouverte à M. l'abbé de la Rocque (prêtre de la FSSPX) pour répondre à un certain nombre d'accusations et de calomnies lancées contre lui et contre la résistance catholique ("sédévacantiste)


Télécharger en format PDF (4 pages)
Lire la lettre ouverte

A faire circuler !



Monsieur l'abbé Guépin dessert la Chapelle du Christ-Roi.

 

Adresse :

Chapelle du Christ-Roi
88 rue d’Allonville - 44000 NANTES -
plan michelin
Tél. : 02.40.29.32.39.

Le siège de Pierre occupé par les ennemis de l'Eglise

Publié le par Clément


http://2.bp.blogspot.com/_Xw7IH8jXqWQ/SupmW6LWSjI/AAAAAAAABl0/1xXSpAheLUU/s400/Vatican.png  La situation actuelle (Eglise ecclipsée,  le siège de Pierre occupé par des imposteurs...) a été annoncée et prédite de nombreuses fois durant l'histoire de l'Eglise.  Voici deux citations qui viennent complèter la liste des prophéties de la situation que vit l'Eglise aujourd'hui :

 "D'après l'enseignement des apôtres, un jour viendra où Satan, plein de rage contre Jésus-Christ et les chrétiens, regagnera le terrain qu'il a perdu, affermira son règne et l'étendra au loin. Alors il se jettera sur Rome, parce qu'elle est sa rivale et le séjour des Pontifes. Il s'en rendra maître, chassera le Vicaire de Jésus-Christ, persécutera les vrais fidèles et égorgera les religieux et les prêtres."
 ( Cornélius a Lapide, Suarez, saint Robert Bellarmin. Cité par Mgr Gaume, La Situation, 1860, page 28 )

 "Le Christ a permis ceci: que l’Antéchrist, tête de tous les schismatiques, siègerait dans le temple de Dieu, que les siens (les vrais chrétiens) seraient exilés, et que ceux qui ne sont pas les siens occuperaient un jour le siège de Pierre."
(Pierre le vénérable, De miraculis libri duo, livre II, ch.16; Bol. T.14, page 473).

Benoît XVI, Promoteur de la Religion Mondiale Noachide

Publié le par Christus.vincit

Le dernier message du site Résistance-catholique :  Benoît XVI, Promoteur de la Religion Mondiale Noachide


 Le 11 octobre dernier, à l’occasion d’un nouveau simulacre de « canonisations » au Vatican, Benoît XVI arborait de très ostensibles hexagrammes sur sa mitre d’antichrist !

 


 Clerc apostat et pseudo-conservateur, il est aujourd’hui manifeste que ce personnage est un véritable agent du pouvoir occulte au plus haut niveau.

Tout en appelant de ses vœux à l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial (discours du 25 décembre 2005) et à la mise en place « urgente » d’une « véritable Autorité politique mondiale reconnue par tous » (« encyclique » du 29 juin 2009), l’antipape Benoît XVI participe activement à l’instauration d’une religion universelle œcuménique et maçonnique en préparant Rome à devenir le « siège de l’Antéchrist », objectif ultime des sociétés secrètes depuis des siècles.

« L’étoile à 6 branches, sceau de Salomon ou hexagramme, est l’un des symboles de la Contre-Eglise, un des deux symboles – avec l’étoile à 5 branches de l’humanisme initiatique – du mysterium iniquitatis » (Pierre Virion, Mystère d’iniquité, p. 166).

 L'hexagramme, symbole cabalistique, est un symbole occulte et en rien biblique...

Benoît XVI accomplit le plan maçonnique et gnostique initié depuis des siècles par les sociétés secrètes : réaliser une religion universelle sur les ruines de la Rome catholique.

 Les médias de la FSSPX (Dici, La Porte Latine, Nouvelles de Chrétienté, Fideliter), entre les mains des partisans du ralliement, dissimulent soigneusement tous ces faits aux fidèles.

 Pendant ce temps-là, Mgr Fellay ne dénonce plus rien et même collabore avec les apostats mondialistes du Vatican, auprès de qui il sollicite un statut !

Ratzinger-Benoît XVIBernard FellayRatzinger Devil Sign

 

Lire la suite ici...

Le nouveau président des "évêques" suisses pour l’abolition du célibat des prêtres

Publié le par Clément

 Mgr Norbert Brunner, 67 ans  va être prochainement nommé président des "évêques" suisses.


Extrait de l'article de Golias :


http://photos-b.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc1/hs151.snc1/5609_1170522538447_1089481250_30509593_465651_n.jpg Or il se trouve que ce futur Président est favorable à l’abolition du célibat des prêtres. Dans un entretien publié il y a quelques jours au journal « NZZ am Sonntag », l’évêque de Sion estime en effet qu’il devrait être possible d’ordonner des hommes mariés. « Une abolition du célibat est possible car il n’existe pas de lien fondamental avec la prêtrise », explique-t-il.

 Mgr Brunner reconnaît avoir évoqué la question plusieurs fois à Rome. Le problème, selon lui, c’est qu’un tel pas ne peut pas être franchi seulement pour une région ou un pays, mais que la question doit être traitée pour l’ensemble de l’Église. Une réforme souhaitée par l’épiscopat suisse dans son ensemble. Et par l’opinion.

D’un peu partout dans l’Église, l’idée se fait entendre.

Et de plus en plus.


_____________________________________________________

 

Rappel :


  - "Si, d'après la  doctrine apostolique tous les fidèles doivent  garder la chasteté, combien plus doivent la garder les  prêtres et les lévites assujettis au service des autels, afin qu'en conservant la pureté non-seulement du  cœur, mais encore du corps, ils soient dignes d'être admis à l'audience de Dieu, lorsqu'ils intercèdent pour le peuple  ! " (Concile de Tours en 461)  Source :  labb., Concil., tom. 4, p. 1050.

  - "Ceux qui se sont consacrés au service de Dieu, dit  saint Basile, doivent réfléchir sans cesse, qu'ayant passé la mesure de la nature humaine, ils se sont placés dans un ordre de choses incorporelles, et qu'ils ont embrassé la vie des anges. Car, ajoute-t-il, le propre  de la nature angélique est d'être libre de tout joug matrimonial." (Source : Delnstit.monach. Serm., t. 2, p. 511.)

 - Notre Seigneur : "Il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux. Celui qui peut comprendre, qu'il comprenne !" (Mt 19, 12)


 - M. l'abbé Jager dans son livre "Le celibat ecclésiastique, dans ses rapports religieux et politiques" :

 "Non, la loi du célibat ne date pas du moyen âge ; elle n'est pas l'ouvrage du concile de Latran ou de celui de Trente, comme on l'a avancé si souvent. Elle prit naissance avec le christianisme, présida à son berceau, fut établie et fixée, comme loi ecclésiastique, au temps même des apôtres. Les constitutions apostoliques, cette espèce de rituel des premiers temps, défendent expressément à l'évêque, au prêtre et au diacre de se marier après l'ordination. Les canons des apôtres supposent le célibat établi non-seulement parmi les évêques, mais encore parmi les prêtres et les diacres, puisque le vingt-cinquième ne permet le mariage qu'aux chantres et aux. lecteurs.

 Voilà donc la loi du célibat invariablement fîxée : il est défendu à l'évêque, au prêtre et au diacre de se marier après l'ordinatïon. dans les temps primitifs; car si les canons et les constitutions apostoliques ne sont pas écrits de la main des apôtres, ils appartiennent du moins aux premiers siècles, et, sous le rapport de la discipline, ils furent toujours regardés comme une règle donnée par les apôtres eux-mêmes."

 

> Lire son livre extrêment pertinent (sur google books):  "Le celibat ecclésiastique, dans ses rapports religieux et politique"


 

Affaire des minarets : les "évêques" soutiennent l'islamisation

Publié le par Christus.vincit

 

http://www.raingod.com/angus/Gallery/Photos/MiddleEast/Jordan/images/AmmanMinaret01.jpg Les "évêques" suisses ont déclaré hier que le vote suisse interdisant la construction de minarets était "un coup dur porté à la liberté de religion".


"Je ne vois pas comment on peut entraver la liberté de religion d'une minorité ou empêcher un groupe de personnes d'avoir sa propre église", avait déclaré vendredi Mgr Veglio, président du conseil pontifical pour les migrants. "Certainement, on note un sentiment d'aversion et de peur un peu partout, mais un chrétien doit savoir dépasser cela, même s'il n'y a pas de réciprocité".


"Les évêques (suisses) ne sont pas contents", avait déclaré hier le secrétaire général de la conférence épiscopale suisse, Mgr Felix Gmür, qualifiant ce vote de "coup dur pour la liberté religieuse et l'intégration" dans un entretien à Radio Vatican. "Le concile Vatican II dit clairement qu'il est licite pour toutes les religions de construire des édifices religieux, et les minarets sont des édifices religieux. C'est un coup dur pour l'intégration de tous ceux qui viennent en Suisse", avait-il ajouté.

Source : Le Figaro


Le pseudo conservateur : Joseph Ratzinger

Publié le par Christus.vincit

 

  Beaucoup, que ce soit à la FSSPX ou ailleurs, pensent et déclarent que Ratzinger ("Benoît XVI") est un "conservateur traditionaliste voulant rétablir le catholicisme dans l'Eglise conciliaire". Certains ''traditionalistes'' prétendent qu'il y a deux Joseph Ratzinger. Le premier aurait été le théologien progressiste qui serait devenu ensuite le conservateur Cardinal Ratzinger puis le ''Pape Benoît XVI''.


  Les déclarations de l'intéressé faites avant son élection démontrent tout le contraire.

  Ratzinger est un fidèle défenseur du Concile Vatican II. Son "traditionalisme" qui n'est qu'apparent n'est qu'un piège tendu aux "catholiques dits traditionalistes" afin que ces derniers se rallient à lui.


  Télécharger en format PDF

  -   La Pseudo Restauration de Ratzinger par M. l'abbé TAM

 Dès 1993, M. l'abbé Tam, membre de la FSPX, tire la sonette d'alarme et nous avertit à l'avance le scénario que nous vivons aujourd'hui. Ce prêtre, qui a très bien connu Mgr Lefebvre, démontre dans son important dossier que Ratzinger a pour but de canaliser et de ramener à l'Eglise conciliaire la "tradition". Malheureusement, ce prêtre reconnaît les occupants de la chaire de saint Pierre (paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI) comme Papes...

A ceux qui reconnaissent Montini comme Pape

Publié le par Christus.vincit

  Lors de la clotûre du conciabule Vatican II, Montini-Paul VI, dans le Bref apostolique In Spiritu Sancto, a ordonné  à ce que tous les "catholiques" reconnaissent et appliquent ce qui a été dit durant ce conciabule.

 

[montini.jpg]

Montini avec Ratzinger qui joua un rôle important lors du Conciabule Vatican II

 

 Ceux qui reconnaissent, à tort, Montini comme Pape doivent donc obligatoirement se soumettre et reconnaître comme valides et catholiques TOUTE la doctrine et TOUTES les Lettres du Conciabule Vatican II donc la constitution hérétique sur la liberté religieuse (Dignitatis Humanae). Il ne leurs est donc pas permis et autorisé de remettre en cause quoi que ce soit de ce Conciabule.


Refuser, entre autres, la constitution sur la liberté religieuse et reconnaître en même temps Montini comme Pape est impossible et contraire au dogme catholique ! On ne peut pas rejeter la volonté d'un Pape et ne pas être soumis à ses exigences.

 

 

Télécharger l'article entier en format PDF

Lire l'article avec la déclaration de Montini


 

Missel conciliaire : fêtes musulmanes et juives ! La religion mondialiste en route

Publié le par Christus.vincit

Une liste des fêtes qui s’est beaucoup allongée :

http://www.la-croix.com/mm/illustrations/Multimedia/Actu/2009/5/14/pape-intereligieux.jpg  La suppression obstinée, par l’"épiscopat" français, des fêtes patronales de la France, est compensée, dans le Missel des dimanches, par l’arrivée en masse de fêtes que l’on n’avait jamais vues, avant la "messe" en français, s’introduire parmi les célébrations catholiques. Nous lisons dans ce « missel » :

  Le 29 novembre 2009 : « Dans la communauté musulmane, Aid al Kabir, fête du sacrifice du bélier qu’Abraham a immolé en remplacement de son fils. »

  Du 12 au 19 décembre : « Fête juive de Hanoukkah commémorant la victoire des Maccabées et la nouvelle dédicace de l’autel du temple de Jérusalem après sa profanation par les Grecs en 160 avant notre ère. »

  Le 18 décembre : « Fête du nouvel an pour la communauté musulmane. »

  Le 27 février 2010 : « Fête juive de Pourrim où la communauté fait mémoire du jeûne d’Esther, lorsque le peuple a été libéré du projet d’extermination des juifs exilés en Perse. »

  Page 192 : « Il y a quatorze siècles, en 610, Mahomet, alors simple caravanier, commença à prêcher pour ramener le peuple de La Mecque à la religion du Dieu unique et lui enseigner la soumission à la volonté divine. »

  Le 21 mars : « Collecte des dons pour le CCFD. »

  Le 19 mai : « Fête juive de Chavouot, fête des moissons et du don de la Loi. »

  Le 12 août « commence pour les musulmans le mois de jeûne du Ramadan ».

  Le 18 septembre « la communauté juive célèbre le grand pardon, Yom Kippour, le jour le plus solennel de l’année, consacré à l’expiation des péchés ».

  Du 23 septembre au 1er octobre, « dans la communauté juive, fête de Soukkot ou des Tentes, commémorant le séjour au désert lors de l’Exode ».

  Dernier dimanche d’octobre : « Fête de la Réformation. »


Source : Présent

"Ecône, point final" du Père Barbara

Publié le par Clément LECUYER

 Le Père BARBARA (brillant et dynamique prêtre "sédévacantiste" français, décédé maintenant - 1910 -2002)  a publié, dans sa revue Forts dans la Foi, en 1982 un excellent dossier démontrant magistralement la position non catholique et incohérente de la FSSPX.


HISTOIRE
NAISSANCE D’ECÔNE
UN CONTEXTE AMBIGU

LES PREMIÈRES DIFFICULTÉS
L’OCCASION MANQUÉE
TENTATIVES DE NÉGOCIATION
DE LA COMPROMISSION À L’INJUSTICE
L'AVÈNEMENT DU LEFEBVRISME
DOCTRINE
LA JUSTIFICATION D’UNE PRAXIS
DES PROPOS DE CIRCONSTANCES
LE REFUS DE CONFESSER LA FOI
LE MOMENT DE LA VÉRITÉ
L’AVEUGLEMENT
ANNEXE
DEUX TENTATIVES DÉSHONORANTES
UN MAGISTRAL SUPPORTER
OEUVRE
UN SÉMINAIRE INCONSISTANT
L'ESPRIT DE PARTI
UNE DIRECTION CHARISMATIQUE
DE DURS PETITS ESPRITS
SUFFISANCE COLLECTIVE
HÉGÉMONISME
ECHEANCE
UNE VOCATION PERDUE
LE TEMPS DE LA CORRECTION FRATERNELLE
ECONE POINT FINAL
POINT FINAL
UNE VOIE SANS ISSUE
Commentaire posté par N-M :

 Le Père Barbara (1910 - 2002) a été (notamment) le directeur de la revue Forts dans la Foi. Cependant "Ecône point final", qui est un numéro de ladite revue, n'a pas été rédigé par lui. Ce numéro date de sa collaboration avec les gens de l'Institut Cardinal Pie, et l'on y retrouve d'ailleurs leur style et leur tournure d'esprit si caractéristiques. Il y a donc très probablement du Bernard Dumont et de l'Abbé Claude Barthe là-dessous... Avec le recul on en sourit... ou l'on en soupire !
 Il est notoire que l'Abbé Barthe est una cum Benoît XVI et présentement l'un des plus chauds artisans du "ralliement". Pour ce qui regarde Bernard Dumont (qui n'est que simple laïc même s'il fut séminariste à Rome dans sa jeunesse), les choses sont moins évidentes...
 Quoi qu'il en soit, ces deux protagonistes et leurs disciples avaient rompu avec le Père Barbara en 1987. Depuis lors, ils s'étaient lancés définitivement dans une entreprise d'entrisme en milieu "conservateur" où leur sédévacantisme (complet et vigoureusement anti-guérardien, soit dit au passage) était devenu une espèce de mystère réservé aux initiés...
 Comme disait le Père Barbara (je le tiens de sa bouche) : Notre Seigneur a marché sur les eaux, il n'a pas joué au sous-marin !
 Les publications du Père Barbara et notamment les numéros de la revue Forts dans la Foi (du moins ceux qui ne sont pas complètement épuisés) sont toujours disponibles à l'adresse suivante :

Association Forts dans la Foi
16, rue des Oiseaux
37000 Tours

 

 

Comparaison entre le catéchisme Saint Pie X et l'enseignement de la FSSPX

Publié le par Christus.vincit


Catéchisme de Saint Pie X : en bleu

Ce que nous enseigne la FSSPX : en rouge

 

 

Lire et télécharger en format PDF
Lire l'article