Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'abbé Ratzinger refuse d'embrasser la croix mais n'hésite pas à le faire pour le reliquaire de Jean-Paul II

Publié le par Clément LECUYER

    Comme les années précédentes,  Résistance-catholique a de nouveau constaté que l'abbé Ratzinger-Benoît XVI n'a pas embrassé les pieds de Notre Seigneur Jésus-Christ, comme est pourtant tenu de le faire chaque fidèle catholique ce jour là, lors de l'adoration de la Croix du vendredi saint !

    Une fois de plus, Ratzinger-Benoît XVI a donc ostensiblement refusé de baiser la croix de Notre Seigneur.

  A l'inverse, c'est sans hésitation qu'il a embrassé le reliquaire de son prédécesseur, l'antichrist Jean-Paul II !
 

L'abbé Ratzinger embrasse le reliquaire de Jean-Paul II lors de la cérémonie de "béatification"

 

 Edition : Sans aucunement nous concerter avec le site ami catholicapedia, nous avons eu, par cet article, la même réaction que ce dernier. En effet, Catholicapedia vient de relayer la même information en reprenant les images ci-dessous publiées par le site sud-amériocain Radio Crisiandad :
 

Le Baisé de Ratzinger à la "relique de JPII

  Ce à quoi, Catholicapedia ajoute cette remarque à laquelle nous souscrivons entièrement :

  "Nous aurions pu penser que Ratzinger-Benoît 1er de Vatican d’Eux n’aimait pas embrasser, même par dévotion, quelque chose que des milliers de personnes ont embrassé avant  lui…
 Mais, voir le visage de Ratzinger devant la croix de Notre Seigneur, et voir le visage de Ratzinger devant la fiole de sang de JPII (ou de liqueur de cassis…). Son visage dit tout !"

 Décidemment, cet obscure personnage est très loin d'être "le sauveur de la Tradition" comme l'affirmait la Fraternité Saint Pie X il y a encore quelques mois... ! Qu'on le veuille ou non, il ne s'agit, ni plus ni moins, d'un loup déguisé en agneau ! 

Sermon de M. l'abbé Roméro : La béatification du monde

Publié le par Clément LECUYER

  Nous publions avec son autorisation la version révisée du sermon de M. l'abbé Roméro donné hier à la chapelle Saint Pie V de Rennes. M. l'abbé Roméro, prêtre argentin non una cum, réagit à la "béatification" de Jean-Paul II. 

Ont suivi les cardinaux. Ensuite viendra le tour des évêques, des délégations officielles, du clergé et enfin de la foule des fidèles, en commençant par les malades et les handicapés. Benoît XVI est allé de son côté saluer dans la sacristie les chefs d'Etats présents à la cérémonie. Le passage des fidèles est prévu pour durer des heures, compte tenu de l'énorme affluence de fidèles. Elle devra toutefois être interrompue à 5 heures du matin lundi, afin de permettre de préparer une messe d'action de grâce.
Les "évêques" modernistes invoquent leur modèle 'Jean-Paul II' !

 Extraits du sermon :

 "Vouloir béatifier Jean-Paul II, c’est vouloir béatifier Vatican II, c’est vouloir béatifier l’esprit du monde. On ne peut pas approuver une telle chose [...] La “béatification” d’un tel personnage ne pourrait jamais être considérée comme un acte venant de la légitime Autorité de l’Eglise. [...] Nous disons “non possumus”, comme les martyrs, quand l’empereur romain voulait les forcer à renier Jésus-Christ, ou à mettre Notre-Seigneur au même niveau que les divinités païennes, sur un autel de plus parmi les autres." Abbé Roméro

> Lire le sermon
> Regarder le document avec photos de Sodalitium sur Wojtyla (1993)

Jean-Paul II et Benoit XVI officiellement excommuniés par le patriarcat catholique byzantin

Publié le par Clément LECUYER

   Suite à la pseudo béatification de Wojtyla, c'est avec une extrême prudence que nous relayons ici la déclaration d'excommunication de Benoît XVI et de Jean-Paul II de Mgr Elijah, patriarche du Patriarcat catholique byzantin, groupe d'évêques (de rite oriental), anciennement prêtres de l'Église grecque-catholique ukrainienne et membres de l' Ordre de Saint Basile le Grand.

 Ordonné prêtre en 1972 en République tchèque (sous quel rite ?), Mgr Elijah a été sacré archevêque par Mgr Mychaljo Osidach, un évêque gréco-catholique. Ne figurant pas dans l'actuel annuaire pontifical, Mgr Mychajlo Osidach, ukrainien, est un ancien prêtre orthodoxe russe qui affirme avoir été consacré clandestinement comme évêque catholique (rite oriental byzantin entièrement valide) le 6 Septembre 1989, par l'archevêque Volodymyr Sterniuk (1907-1997 ) et l'évêque Filemon Kurchaba (1913-1995), à l'époque de la persécution contre le christianisme menée par le régime communiste de l'Ukraine [source]. Nous avons aussi appris de source certaine que Mgr Mark Pivarunas, évêque non una cum, aurait connu Mgr Osidach et certifierait la réalisation et la validité de la consécration épiscopale de ce dernier. 

"Déclaration d'excommunication des papes Benoît XVI et Jean-Paul II"

> Vidéo ICI
Texte :

"Le patriarcat catholique byzantin par l'autorité de la charge apostolique et prophétique, au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ promulgue et oblige en conscience devant Dieu tous les catholiques  à ceci:

1) la béatification du défunt pape Jean-Paul II n'est pas valide.
2) Le défunt Pape Jean-Paul II s'est lui-même excommunié de l'Eglise du Christ (Gal 1:8-9). La raison en était son geste d'apostasie à Assise par lequel il a ouvert l'Eglise à l'esprit de l'antéchrist.

3) Par la béatification de l'esprit d'Assise - l'esprit de l'antéchrist - le pape Benoît XVI s'est lui-même également excommunié de l'Église du Christ.

 Les conséquences de l'apostasie papale sont les suivantes :

 À partir du 1 mai 2011, l'Eglise est dans un état de Siège vacant (Sede Vacante). Chaque prêtre est maintenant obligé de se dissocier de l'esprit d'Assise devant les fidèles. Il ne doit plus mentionner le nom de l'apostat Benoît XVI ou de l'évêque apostat dans la liturgie. S'il reste dans l'unité avec l'esprit de l'apostasie, alors, en tant qu'apostat, il célèbre la liturgie invalide.

 Le Patriarcat catholique byzantin est maintenant chargé par Dieu de protéger la doctrine orthodoxe de l'Eglise catholique, y compris de l'Église latine. C'est seulement après qu'une hiérarchie orthodoxe [vraiment catholique, ndlr.] catholique et qu'un successeur orthodoxe à la papauté aient été désignés, que le Patriarcat sera relevé de cette affectation donnée par Dieu.

 Le Christ est ressuscité! Il est vraiment ressuscité! "

    + Elijah Patriarch                                                     

                           + Methodius OSBMr         + Timothy OSBMr
Secrétaires du Patriarcat catholique byzantin

                                

  Notre position 

  Concernant cette déclaration, notre position est la suivante : N'ayant pas, à l'heure actuelle, suffisamment d'informations sérieuses confirmant ou non la validité et la légitimité de ces supposés évêques, membres du Patriarcat catholique byzantin, nous invitons tous nos lecteurs et l'ensemble des catholiques non una cum à la plus grande prudence et vigilance. Il n'est pas impossible en soit qu'il s'agisse d'une manoeuvre ennemie ou tout simplement d'un "pétard mouillé" (pour reprendre les termes de M. l'abbé Belmont). Quoi qu'il en soit, à supposer que cette déclaration n'ait aucune valeur juridique et canonique, avec ou sans déclaration canonique, la foi nous indique avec certitude que depuis Vatican II, ceux qui se succèdent sur la chaire de Pierre se sont objectivement mis en dehors de l'Eglise, ne sont pas Papes et que leurs actes sont, par conséquent, entièrement nuls et invalides.

 > Relire nos articles :

- Sept évêques prêts à déclarer le Siège vacant
- Suite de notre information sur les évêques ukrainiens

<< < 1 2